Soom T

Née d’une mère sikhe et d’un père hindou, grandie dans le Glasgow working class, cette bombe radioactive s’est d’abord illustrée en rappant dans les clubs de sa ville natale ou en collaborant avec The Orb.

Digne héritière des Jackson 5, de Stevie Wonder période Innervisions et de Tupac Shakur, elle allie la spiritualité des maîtres ragga à la pop frondeuse d’une Lily Allen, ou à la soul millésimée que pratiqua avant elle Amy Winehouse.